Découvrir Châteauvieux dans le Loir-et-Cher

La parole est à Monsieur le Maire de CHÂTEAUVIEUX







L’édito du mois

« En avril qui vole un bœuf est vachement musclé »
 
Repas de printemps : c’était notre intention que de vouloir brasser les générations de nos concitoyens. Le repas de printemps du dimanche 18 mars en fut une belle illustration. Sur le thème de la forêt de Brouard, les conseillères municipales avaient joliment décoré les tables. Cette belle initiative rassemble désormais les résidents de l’Ehpad, mais aussi celles et ceux qui ont fêté leurs 7 dizaines d’années, les jeunes couples, nouveaux arrivants à Châteauvieux, et les enfants pour servir le repas de tout ce monde. Dans une ambiance festive animée par le sympathique Phil de l’association Tiptonic, j’étais entouré de mes prédécesseurs, Serge Barras et Yves Ménager. 
 
Cérémonie autour du drapeau des anciens prisonniers de guerre : voilà une belle idée que de recréer l’ancien drapeau qui, depuis quelques années, était remisé à la mairie, en trop mauvais état pour être manipulé. Ce fut la tâche de l’atelier dentelle de l’association Castel Vie et Joie que de restaurer notre fier emblème. Pas moins de 800 heures de travail bénévole ont été nécessaires pour lui redonner fière allure : tissage des fils dorés, recomposition des lettres et des chiffres, recherche des tissus, puis assemblage, tout a été réalisé sous la direction experte de Marie-Thérèse Maupetit, l’animatrice de l’atelier composé désormais d’une douzaine de dentellières. En ce samedi 24 mars plus de 60 personnes se sont rassemblées dans la salle associative, pour redonner vie à la mémoire des prisonniers de guerre. à cette occasion, j’ai évoqué le souvenir d’Yves Barras, parti il y a quelques mois, qui fut l’un des nos fidèles porte-drapeau. 
 
Le 3 avril, les Petits Poucets dans la forêt de Brouard : c’est en planteurs d’arbres qu’ils se sont tous retrouvés dans une clairière de la forêt, en ce mardi de temps grincheux. Environ 50 enfants, de 3 à 5 ans, avaient enfilé leurs bottes de 7 lieues, accompagnés de leur directrice, Hélène Ricquin, de Manuela Breton et de leurs collègues. Il fallait les voir, un à un, planter de minuscules pousses de sapins qui repeupleront la forêt, poser des questions au grand maître de ces bois mystérieux, Jean-Michel Drouet, sacré pour un jour “bûcheron des contes d’enfants”. Belle initiative qui restera, n’en doutons pas, dans la mémoire des petits poucets, mais aussi des mamans qui les accompagnaient. Remercions ici M. de la Roche Aymon, pour sa gracieuse autorisation, Bernard Viguier président du Sivos, Martial Dubreuil pour ses coups de mains et Jean-Jacques, notre chauffeur de car. Bien entendu les enfants ont demandé à Jean-Michel Drouet, quand pourront-ils revenir en forêt ? Les maîtresses enchantées préparent déjà un calendrier de sorties.
 
Budget 2018 : approuvé en Conseil municipal du 12 avril, il équilibre dépenses et recettes et permet quelques investissements sans recourir à l’emprunt ni à l’impôt supplémentaire pour les castelviégeois, dans la continuité de la démarche engagée depuis 2014 pour redresser les comptes de la commune et baisser le poids de la dette pour les habitants. Plusieurs axes sont principalement travaillés :
  • la maîtrise des prestations extérieures ;
  • la prudence sur les dépenses, mais avec la volonté de poursuivre l’amélioration des services proposés aux habitants ainsi que des équipements mis à leur disposition ;
  • la poursuite de la politique de soutien aux associations communales.
 
 
Le Maire
Christian Saux